Kourosh Oliver Floyd Adhamy “Drafts 1, 2 & 3”

(2015, UK) – Electro Jazz

Kourosh Drafts 1, 2 & 3

Kourosh “Drafts 1, 2 & 3”

3 albums captivants et surprenants comme peut l’être une musique électronique, mélodiques et contemplatifs comme peut l’être une musique traditionnelle.

Kourosh Oliver Floyd Adhamy…

Bah, je n’en sais pas beaucoup plus que toi… simplement, car il a eu la gentillesse de répondre à 2, 3 questions, qu’après avoir terminé ses études de musique à Plymouth, il a vécu à Bali un an. C’est là, en Indonésie donc, qu’il s’est penché sur la musique traditionnelle et en particulier sur le Gamelan.

Gaméquoi ? « Le gamelan est un ensemble instrumental traditionnel caractéristique des musiques » de Bali. « Debussy, lors de l’Exposition universelle de Paris de 1889, avait été frappé par la gamme, les ‘couleurs’ sonores, les ruptures rythmiques et le côté modal de cette musique » [WiKipédia]

Visiblement, Kourosh l’a aussi été et tant mieux pour nous !

De retour au Royaume-Uni, il a continué de composer, avec un focus sur l’électronique, en profitant pour se faire la main à la production : voilà Drafts 1, 2 & 3.

Déjà dégoté par ‘BBC Introducing’, Kourosh nous livre ici une œuvre qu’il présente comme le simple fruit d’un apprentissage, d’où sûrement le titre ‘Drafts’ (pour brouillons). A mon avis il faut y voir bien plus : c’est une musique traditionnelle passée à la moulinette électronique – et jazz – décortiquée en une multitude de variations pour en faire ressortir une pléiade de nuances et de possibilités.

Le tout semble d’une simplicité confondante et pourtant l’attention reste captivée, absorbée par cette musique qui pas une seule fois ne faiblit. Un morceau peut être pris au hasard sur l’ensemble des 35 titres, pas un seul n’est léger, ils auront tous de quoi sérieusement t’accrocher l’oreille.

Et si tu aimes le premier morceau, tu aimeras le reste de ‘Drafts 1, 2 & 3′, à ne pouvoir t’en arracher. Tu te laisseras entraîner comme avec une excellente nouvelle série télé. C’est la première fois que j’ai cette impression de rentrer dans un tel univers. Non pas celui d’un film donc – qui suit souvent une trame avec des moments culminants, des points forts et des morceaux de relâches – mais dans une passionnante série où chaque épisode est une variation sur ce qui a fait que tu as aimé le 1er.

Chaque épisode introduit de nouveaux sons, de nouvelles expérimentations, de nouveaux effets, comme une série pourrait introduire de nouvelles situations, de nouveaux personnages. Parfois certains personnages ne semblent pas avoir leur place et ressortent rapidement. Parfois de nouveaux personnages apportent quelque chose de subtil et c’est avec plaisir que nous les entendons revenir sur certains des prochains épisodes.

C’est une des forces de l’album que de tenir l’attention en haleine : il se passe toujours quelque chose qui va gagner ton écoute et te faire te questionner sur ces changements, les noter, les remarquer, pour finalement t’aider à en apprécier l’opportunité.

Drafts 1, 2 & 3 comme 3 saisons

Les 3 ‘saisons’ se tiennent bien et chaque morceau est à sa place. Mais au sein de chaque saison je dois dire que l’écoute en mode aléatoire (moi qui n’en suis pas fan pour les albums) m’a également plu. Cela permet de confronter des morceaux autrement trop distants et d’entendre les variations d’une autre manière.

Il n’y a pas spécialement de dénouement à ces variations. Il pourrait y avoir un 4eme saison comme la série pourrait s’arrêter là. Peut-être Kourosh a fait le tour de ses personnages, peut-être prépare-t-il une suite. La troisième saison semble en tout cas la bonne pour s’arrêter car déjà on a l’envie de reprendre le tout depuis le début et de se laisser à nouveau conquérir.

Bandcamp